SURTOUT LA SANTE

Publié le

Début Janvier, le cauchemar !  du Tonton à la boulangère, au pharmacien, en passant par le voisin, vous vous devez, le ton mielleux, l'échine courbée, satisfaire à cette tradition hypocrite, "souhaitez la Bonne année" 
Enfant, je satisfaisais à cette obligation. Les premiers jours de janvier, ma casquette prise d'une frénésie incontrôlable ne cessait de quitter mon crane ne retrouvant sa place que lorsque la personne croisée, parents ou inconnus ne s'extasie sur ce petit si bien élevé.
Et comme si cela ne suffisait pas, sur l'injonction des parents, il fallait écrire à ceux qui, trop loin, ne pouvait s'esbaudir sur ce remarquable ballet de couvre chef.
 Souvent, la plume Sergent Major, dégoûtée par tant d'hypocrisie, exprimait son mépris en crachant sa bile bleuâtre, de préférence à la fin du pensum.
La lippe boudeuse, réconforté par un soupir résigné, je reprenais mon travail.
Hypocrites, nous l'étions déjà avec mon cher Frère. La longueur de nos lettres était directement proportionnelle aux étrennes espérées.Gardant une comptabilité précise de l'année précédente, quiconque avait réduit ses largesses voyait sa missive amputée de plusieurs lignes. Qui avait augmenté son obole avait toute notre considération,  mais ne voyait pas son billet plus fourni. 
Toutefois cette séance épistolaire nous demandait tout un jeudi d'efforts.

Il en était de même pour les adultes, qui, tout un Dimanche après midi grattaient des formules banales sur de petites cartes enneigées qui, s'époussetant  sur la table la paraît d'un voile scintillant. C'était l'occasion à l'annonce du prochain destinataire de cette attention annuelle de se répandre en commérage , rarement en bien. C'était la revue de détail de la médisance.
Et aujourd'hui, qu'en est 'il ? On n'écrit plus, on ne médit plus, nous sommes à l'ère de l'abattage !
Les plus courageux écrivent un petit mot, clique sur "contact" et c'est ainsi que la préposée au services commandes des 3 Suisses reçoit vos bon Voeux.
Et puis, il y a les autres qui s'offrent les services d'un site spécialisé, ou une voix de synthése anonne votre prénom, sur une musique kitch.
Et puis il y a moi, le privilège de l'âge, je reçois et donne très peu, malgré tout, mes petits oisillons je vais satisfaire à la tradition parce que vous me lisez et que je me dois de vous entretenir pour faire grimper mon
  niveau Over Blog.
Aussi je ne vous souhaiterais rien !!!! car vous savez mieux que moi ce dont vous avez besoin.

Commenter cet article

Bonne annee man 05/01/2010 22:45


BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !
BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE ! BONNE ANNEE !


JL 05/01/2010 22:44


Et sinon t'en as beaucoup des tontons a qui souhaiter la bne annee ? Non je dis ca au cas ou quelqu'un de la famille qu on ne connaitrait ait reaparu (reapparu ? reaparru ? rheaparhu ?....bref) ce
serait bien de le connaitre.

Moi non plus j'envois pas de voeux c'est penible. Cette annee j ai recu un super SMS de bne annee d'un amis c'etait, texto :

" Mon (ma) cher(e) ............. (remplace les pointilles par ton prenom) je te souhaite une bonne annee ! "

J'ai trouve ca super.

Aller bonne annee quand meme !


Sylvette à la campagne 05/01/2010 21:30


Chère Oie,
en cette bonne année, je te souhaite une bonne année ainsi que tous mes voeux de meilleurs voeux...
Sache que si ton ramage se rapporte à ton plumage tu es le Phoenix des hôtes de ce bois.
De plus j'ai oublié MES foie gras dans ton frigo...Veille sur eux comme sur tes oisillons si tu ne veux pas finir en pâté sur un toast grillé...
Et ne prends pas trop d'antibios, après ça donne un gôut au magret...
Bien à toi,
Sylvette


l'oie 06/01/2010 10:42


Hélas mon plumage n'est plus à la hauteur de mon ramage ! et les hôtes de mon frigo ont fait la malle !